Frédérique Chauveaux

CV | Oeuvres | Texte

Née à Paris (FR). Vit et travaille à Paris (FR).

www.frederiquechauveaux.com

EXPOSITIONS PERSONNELLES
2014
“Sixtine”, Galerie Duboys, Paris
2011
“Eclipse”, Espace IX Cube, Paris
2010
“Bon voyage !” (création pour Louis Vuitton), Musée Carnavalet, Paris

EXPOSITIONS COLLECTIVES
2012
“Human form”, Galerie Duboys, Paris
“Celestial shirt”, Alden Biesen Castle, Belgique
2010
“Sillages”, Nuit Blanche, Paris
“Vidéo'appart”, Paris
2009
“Chambre noire pour nuits blanches”, Nuit Blanche, Paris
2008
Caermersklooster Museum, Gant
“Vidéo'appart”, Paris
Video screening, Orebro, Finlande
2007
“L’été des Arts”, Château de Chevigny, Chevigny
2006
Galerie Jan Colle, Gant, Belgique
2006
“Vidéo’appart”, Paris


COLLABORATIONS
2013
“Arthur” (chorégraphie), création vidéo pour la Cie Paco Décina, France
2012
“(E)motion field”, création pour la Maison Martin Margiela, New York
2009
“Fresque” (chorégraphie), création vidéo pour la Cie Paco Decina, Théâtre de la Cité, Paris
2000-2001
Réalisation de 7 documentaires en co-production avec le Centre National de la Danse, Paris
1998-2000
“Le corps en morceaux”, réalisation de 6 vidéos en noir et blanc

Vidéaste expérimentale, Frédérique Chauveaux vient de l’univers de la danse. Interprète et chorégraphe, elle multiplie les expériences artistiques. Après avoir suivi une formation de danse classique et contemporaine, dansé pour de nombreuses compagnies, elle fonde la sienne en 1984 : Le pont des arts. Elle crée de nombreuses pièces chorégraphiques qui questionnent le rapport à l’autre-amoureux. Parallèlement à son travail de recherche, elle collabore régulièrement avec des metteurs en scène pour des Opéras (Roman Polanski, Antoine Vitez, André Hengel) ou des pièces de théâtre (Bernard Murat, Pierre Arditi, Jean Dujardin).
En 1998, elle commence à travailler avec la vidéo. Ce medium lui permet de poser un nouveau regard sur le corps qui devient naturellement l’objet principal de ses créations. Depuis, Frédérique Chauveaux imagine des installations vidéo par lesquelles elle cherche à impliquer physiquement et sensuellement le spectateur en le plaçant au cœur de l'œuvre. Le corps et son rapport à l'espace ou à l'objet demeure au centre de ses préoccupations, il est la source de son travail.